Fédération Departementale des Chasseurs de la Corse du Sud

AVERTISSEMENT AUX CHASSEURS VENUS D’AILLEURS !



         De tout temps la Corse a été une terre d'accueil, pourtant aujourd'hui il faut s'en rendre à l'évidence, des chasseurs venus d'ailleurs, principalement des continents français et italien et de l'île voisine la Sardaigne, non respectueux des lois et règlements, oubliant même les règles les plus élémentaires de la bienséance et nos us et coutumes, provoquent parmi la population insulaire un profond mouvement de rejet, qui nous est à nous aussi préjudiciable. 


            Devant cet état de fait, le conseil d'administration de la Fédération des Chasseurs de Corse du Sud, lance un solennel avertissement à tous ceux qui, au cours des mois de janvier et de février, voudraient venir en Corse, chasser les oiseaux migrateurs, en leur demandant de se renseigner auprès des secrétariats des deux fédérations départementales, afin de régulariser leur situation.


            Nous rappelons que pour chasser en Corse il faut être en possession du permis national normalement renouvelé et être titulaire du droit de chasse. Pour ceux qui n'auraient pas le permis national, ils devront obligatoirement passer par les fédérations départementales pour régulariser leur situation en prenant le timbre cynégétique temporaire, sans oublier de s'acquitter du droit de chasse auprès des associations agréées de leur choix. 

            Il faut savoir que chaque année, environ quatre mille chasseurs étrangers viennent en Corse du Sud, et que seulement une petite centaine de ces chasseurs est respectueuse de lois et règlements, et comme «  U troppu stroppia !», nous prévenons par avance les multi -récidivistes : « ava basta ! », cette année les contrôles seront plus nombreux et les peines encourues plus sévères, et, comme un chasseur averti en vaut deux, soyez respectueux et vous serez considérés. 

                        À tous ceux qui ont compris le message bonne chasse et bon séjour dans notre beau pays. Quant aux autres, qu'ils restent chez eux !


                                                                                              Jean Olivier SAULI













                                                                                              Jean Olivier SAULI