Fédération Departementale des Chasseurs de la Corse du Sud

La Corse du Sud sinistrée par les incendies.

U focu hè à morte, u focu basta !



La Corse du Sud sinistrée par les incendies.
Fin juillet,des incendies ont détruit plus de 6 500 hectares de forêts, de maquis, de cultures, de vignobles, mais aussi des exploitations et des habitations en Corse du Sud. Fort heureusement aucune perte humaine n'est à déplorer.
La Fédération des Chasseurs de Corse du Sud, s'est trouvée concernée devant le spectacle désolant de la terre brûlées, véritables paysages lunaires, dans les secteurs de la forêt de Valle Mala du col de saint Eustache à Aullène, de la plaine de Péri aux portes de Véro, et de la vallée de l'Ortolo.
La majorité des chasseurs se sont impliqués dans la lutte contre les incendies, n'en déplaise à certains détracteurs, qui n'ont de fait que de les accuser d'être des incendiaires potentiels. Comment d'ailleurs accepter ce paradoxe, qui consisterait à faire croire qu'en brûlant la flore, on protègerait la faune ? C'est une véritable catastrophe écologique qui touche ces secteurs, et il faudra plusieurs années pour cicatriser les plaies.
C'est aussi une catastrophe économique, par rapport à la sylviculture, mais aussi compte tenu des dommages et pertes subies par les exploitants agricoles et les éleveurs : forêts, châtaigneraies et vignobles calcinés, cheptels bovins, ovins, caprins, porcins anéantis.
C'est enfin une catastrophe cynégétique car les chasseurs sont aussi directement touchés par l'ampleur des dégâts sur ces territoires, où le gibier sédentaire : sanglier, lièvre, perdreaux, a totalement disparu. Là encore il faudra plusieurs décennies pour que ces territoires retrouvent vie. Dans cette catastrophe à effets néfastes mutiples, c'est toute une partie de notre patrimoine qui a été dévastée par le feu, et il faudra beaucoup d'efforts, de la part de la Fédération des Chasseurs pour repeupler toutes ces zones sinistrées.
La Fédération des Chasseurs de Corse du Sud, s'associera à toutes les actions de solidarité qui seront menées pour aider les communes sinistrées, que ce soit par sa présence sur le terrain ou financièrement, prouvant si besoin est, que les chasseurs sont des protecteurs et des défenseurs de la nature, de notre environnement, de notre cadre de vie, et les adeptes omniprésents du développement durable de notre patrimoine ancestral. 


La Corse du Sud sinistrée par les incendies.