Fédération Departementale des Chasseurs de la Corse du Sud

PAUL ETTORI COMMUNIQUE

Paul ETTORI Président de la Fédération des Chasseurs de Corse à Christian BARBIER



Quand Christian Barbier nous rase de trop près cela provoque des irritations épidermiques à fleur de peau.
Nous sommes habitués au lynchage médiatique récurrent d'une certaine presse parisienne qui pour mieux se vendre a recours à un ostracisme inacceptable. Cela fait sans aucun doute plaisir aux bobos parisiens mais commence à nous irriter très sérieusement car c'est bien connu " la liberté de chacun doit s'arrêter où commence celle des autres".
Nous sommes entrés avec son sectarisme, voir son racisme diffamatoire, dans le chapitre de l'insulte, la discrimination et l'injure à tout un peuple.
Certes d'autres que lui avaient déjà excellé en matière avec "le chromosome de la violence, la tare génétique, la mafia, le destin maudit... ". Les Chevènement, Bonnet, Charasse et autres Pierrre Menez et Thiriez se délectent au moindre fait divers qu'ils montent en mayonnaise, pour régaler leurs disciples, entretenant volontairement l'amalgame.
Il faut qu'ils soient devenus amnésiques, aveugles et de mauvaise foi pour ne pas reconnaître le rôle joué par la Corse et les Corses dans l'histoire de France.
Nous rappellerons pour mémoire  que note Île a été le premier département français libéré du joug des envahisseurs lors de la deuxième guerre mondiale.
Nos monuments aux morts rappellent dans chacun de nos villages ceux, qui en première ligne  sont tombés en 14/18 pour défendre la patrie et plus récemment encore pendant la guerre d'Algérie.
Alors de grâce, Messieurs les censeurs, un peu de dignité, retrouvez vos esprits et faites de l'information et non point de l'intoxication qui finira par susciter un sentiment anti-français que vous recherchez peut-être ?
Ce qui me fait réagir en tant que Président des Chasseurs de Corse c'est aussi de lire que Christophe Barbier interpelle "la République pour exiger de chaque famille qu'elle place en gendarmerie ses fusils de chasse".
Voilà le vieux démon qui revient, car déjà en 1998 un député socialiste avait fait une proposition de loi allant dans ce sens et qu'il avait été contraint de la retirer. Mais la tentation y est.
Je rappelle que pendant la résistance, la France et ses alliés parachutaient des armes aux patriotes Corses, qui ont réussi à libérer notre terre. Pourquoi veut-on s'en prendre aux armes des chasseurs qui sont détenues légalement pour une activité reconnue, et aux retombées multiples (économiques, sociales, culturelles et environnementales). Arrêtez l'amalgame cela devient insupportable. Comment peut-on juger une société, alors qu'on ne la connait pas, si ce n'est à travers ces médias qui ont des relents d'égouts. Il faut croire que l'écharpe rouge que porte Christian Barbier a déteint sur sa rétine puisqu'il voit la Corse en rouge.
Il faut que Christophe Barbier et autres comparses arrêtent d'être comme le coq qui croyait que le soleil se levait chaque matin pour l'écouter chanter !