Fédération Departementale des Chasseurs de la Corse du Sud

QUAND LA CORSE FAIT RÊVER LE CONTINENT

La Corse a été l'invitée d'honneur, avec le Qatar, au "GAME FAIR", qui s'est tenu dans le Loir et Cher au château de Chambord.



QUAND LA CORSE FAIT RÊVER LE CONTINENT
Cette manifestation au retentissement internationnal qui en était à sa trentième édition cette année est aussi considérée comme le plus grand salon de chasse et des amoureux de la nature avec plus de 400 exposants et 65 000 visiteurs sur trois jours.
Notre fédération y avait été invitée pour représenter la chasse en Corse et grâce à la logistique mise en place par l'Agence du Tourisme de L'Île, elle a pu bénéficier d'un stand aménagé dans le village de Corse.
Je voudrais en profiter pour féliciter la présidente de l'A.T.C. , Vanina PIERI, et son équipe qui ont déployé toute leur énergie pour assurer le succès de la nouvelle "Corsica Made".
Je voudrais également la remercier pour son allocution qui a su mettre en valeur notre activité allant jusqu'à citer l'exemple de son époux qui est lui-même chasseur.
Nous nous sommes retrouvés dans le "Le village Corse" composé d'une dizaine de modules sur le thème de la chasse, de l'art de vivre, des produits du terroir, de la nature, sans oublier la présence appréciée du "Cursinu", et de notre sculpteur national à la tronçonneuse, Stéphane DEGUILHEN.
La soirée de samedi a été animée en alternance avec les Qataris, spectacle de fauconnerie, dressage de chevaux, démonstration des équipages de vènerie, sonneurs et le concert de "Canta u Populu Corsu" qui a assuré la partie musicale très appréciée par plus de 20 000 spectateurs dans le parc du château illuminé par un feu d'artifice féerique.
Notre fédération s'était déplacée avec deux administrateurs et deux techniciens afin de mieux assurer l'information.
Le stand de la chasse a été visité et nombreux ont été les chasseurs en quête de renseignements.
Sur un téléviseur lecteur de CD nous avons fait défiler en continu, nos différents modes de chasse qui ont été très appréciés et fait rêver bon nombre de passionnés.
Nous avons pu constater également un manque d'information chez certains visiteurs, voir des idées reçues, des questions surprenantes comme "Il faut un permis spécial pour chasser en Corse ? " !...
Il a fallu en permanence apporter l'information réelle et juste, ce qui nous a permis de sortir de certains clichés.
Nous pensons que la chasse pourrait s'inscrire dans un tourisme cynégétique basé sur l'art de vivre, la culture, le patrimoine et les produits identitaires et ce, hors saison estivale ce qui serait plus considérable.
C'est en cela que nous pourrons favoriser ce tourisme cynégétique, qui nous permettrait d'abolir ces pratiques sauvages qui mettent en péril nos espèces et notre chasse en général dans une île pourtant paradisiaque.
Nous devons garder la maîtrise de façon à rendre notre activité contrôlable par cette organisation qui n'est pas utopique mais tout à fait réalisable si la volonté existe réellement de vouloir pérenniser la chasse.
À notre niveau, la fédération doit mener une politique d'incitation à la création d'associations de chasse dans toutes les communes afin de mieux pouvoir en assurer la gestion cynégétique.
Dans le cas contraire, la démonstration est faite chaque année un peu plus, que nous ne pouvons plus reculer les limites de l'acceptable.
Alors au lieu de se plaindre, litanie bien connue en période de grives particulièrement, travaillons à mettre en place une organisation protectrice et parfaitement réalisable à travers un tourisme dont les retombées cynégétiques et économiques seront incontournables.
Personnellement j'y crois !
                                                                                                                      P.J. ETTORI




Ci-dessous la photographie du stand de la Fédération Départementale des Chasseurs de Corse-du-Sud.
QUAND LA CORSE FAIT RÊVER LE CONTINENT