Fédération Departementale des Chasseurs de la Corse du Sud

Le Président Paul-Joseph ETTORI à Madame CONSTENTIN Laurence

Madame CONSTANTIN Laurence GLOBAL EARTH KEEPER Quartier Pirredu 0122 QUENZA



Madame CONSTENTIN

                 Madame, 
                 Je viens de recevoir votre envoi de douilles de cartouches "égarées dans la nature" accompagné d'une lettre ou l'humour me semble un peu lourd, mais c'est peut être normal quand on parle de plomb !
                
                Vous connaissez sans doute "notre attachement à la défense et la protection de la biodiversité" puisque vous le dites vous même.

                 Certes il y a quelques dérives que nous essayons de combattre, comme il peut en exister dans tous les domaines, mais nous persistons à dire que la "Nature c'est notre culture" et nous investissons tous les ans des sommes considérables pour pouvoir transmettre dans l'état où nous l'ont léguée nos ancêtres, avec ses traditions à nos enfants.

                 Qu'avez vous fait pour "sauver la nature" mise à part votre campagne médiatisée par réseaux sociaux interposés contre la chasse alors que nous oeuvrons chaque jour dans la nature (ouverture de chemins, cultures à gibier, repeuplement, aménagements de biotope etc...).

                 Nous sommes 1 200 000 chasseurs en France dont 18 000 en Corse et vous ? J'ai appris que vous teniez vos assemblées générales dans une cabine téléphonique vu le nombre de participants !...

                  Depuis quand les gens venus d'ailleurs vont ils imposer leur pensée unique en arrivant chez nous. Depuis quand les minorités vont elles imposer leur diktat aux majorités  et la démocratie ne serait elle pas alors bafouée ?

                  La tolérance dans tout cela ? Nous acceptons nous qu'il puisse y avoir des opposants à la chasse mais vous n'admettez pas, vous, qu'il y avoir des chasseurs et c'est de l'intolérance avérée, il serait souhaitable que vous puissiez vous interroger sur les retombées économiques, sociales, culturelles et environnementales de la chasse !

                 Comment osez vous réclamer une table ronde avec les chasseurs alors que vous vous épuisez à combattre la chasse. Pendant les états généraux de la chasse à Paris en tant que 1er Vice-président National j'ai côtoyé la LPO, la fondation HULOT, le Rassemblement des opposants à la chasse, France Nature Environnement etc... et je leur avais demandé de travailler en synergie et non en opposition systématique, j'ai eu une fin de non recevoir ainsi que des attaques virulents. J'ai alors compris qu'avec les "ayatollah de la chlorophylle"   il paraît difficile d'engager un dialogue sérieux.  

                 Mais si vous avez décidé, comme vous l'exprimez dans votre lettre, de nous aider à ramasser les douilles que certains chasseurs ont oubliés nous serions ravis de vous voir à l'oeuvre... concrètement n'est pas coutume !

                Je ne relèverai  pas tous les termes de votre lettre ainsi que votre humour douteux,  mais attention malgré tout car un grand philosophe avait écrit "Quand on court près de l'esprit on attrape la sottise".

                Salutations

                                                                                                                    Le PRESIDENT

                                                                                                                     P.J. ETTORI